DEVOS

SAUVER LA FACE

Raymond DEVOS

            On a beau ne pas être des machines, on s’use ! On s’use ! De temps en temps, il faut se faire faire une petite révision générale.
Moi, j’en viens !
Je suis allé voir un spécialiste des organes …
Quand il m’a vu arriver, il a fait :
-         Ah !… Il y a longtemps que vous vivez là-dedans ?
-         Ça va faire quarante ans !… Et sans faire de réparations !
-         Ça se voit !… A priori, il faudrait tout abattre !
-          !!!…
Quand il m’a dit cela, moi qui me trouvais bien, j’ai failli me trouver mal !
J’ai dit :
-         Oh ! Eh ! Non ! Moi, je voudrais simplement que vous me remplaciez les organes usagés.
-         Ça ne vaut pas le coup ! Et puis quand je vous aurai greffé un rein ou transplanté le cœur d’un autre, ce n’est pas ça qui vous fera une belle jambe.
-         Vous n’avez qu’à me greffer une autre jambe.
-         Hé ! c’est que je n’en ai pas sous la main !… C’est qu’une jambe, ça ne court pas les rues !
-         Si vous en voyez une qui traîne par là …
-         Je vous la mettrai de côté. Mais je vous préviens… une jambe, cela va vous coûter les yeux de la tête !
-         Tiens ! Je croyais que la greffe, c’était à l’œil !
-         Heureusement que ce n’est pas à l’œil !… Ici, tout ce qui est à l’œil est hors de prix ! Il y a combien de temps que vous vivez là-dedans, m’avez-vous dit ?
-         Quarante ans.
-         Dans la même peau ?
-         Dans la même peau.
-         Eh bien, il serait temps d’en changer.
-         Si vous avez une peau de rechange…
-         Vous n’avez pas de chance… En ce moment, je manque de peau ! Et puis fermez un peu les yeux pour voir !!!… Est-ce que vous distinguez quelque chose à l’intérieur ?…
-         Oui, je vois comme une petite lueur.
-         Alors, tout espoir n’est pas perdu… Vous avez encore une vie intérieure !
-         Et pour l’extérieur ?…
-         A votre place, je continuerais de marcher comme cela, en essayant de ne rien perdre en route !… Et puis je me laisserais pousser la moustache.
-         Vous croyez que cela sauverait la face ?
-         Non ! Mais cela en cacherait une partie !

Extrait de : « Sens dessus dessous », Raymond Devos, Stock, 1976, Livre de Poche n°5102.

date de mise en ligne : 22/4/2003


ASSOCIATION RÉUNIONNAISE DE MÉDECINE SUBAQUATIQUE ET HYPERBARE
Siège social : Groupe Hospitalier Sud Réunion, BP 350, 97448 Saint-Pierre cedex, Île de la Réunion

htpp://www.aresub.org

Retour en haut de la page
Retour au sommaire du coin détente (de gaz)
Retour au sommaire de médecine subaquatique
Retour au sommaire de médecine hyperbare
Retour au sommaire général (page d'accueil ARESUB)