ARESUB

 

HISTORIQUE DE L’OXYGENOTHERAPIE HYPERBARE ET DE LA MEDECINE DE PLONGEE A L’ILE MAURICE

 

Extrait de : « L’oxygénothérapie hyperbare à l’Île Maurice : historique, bilan et perspectives d’avenir », mémoire pour le D.I.U. de Médecine Subaquatique et Hyperbare

Dr JUHOOR Safar

15 février 2000

 

 

 

L’histoire de l’Oxygénothérapie HyperBare (OHB) à Maurice est intimement liée au développement de la médecine de plongée, car dans la très grande majorité des cas l'OHB a été utilisée ces dernières années dans le traitement des accidents de décompression de la plongée sous marine, dans le cadre de l’urgence.

 

1988 : Installation d’un caisson de chantier.

La chambre de recompression a été offerte en 1988 au gouvernement mauricien qui choisit de l’installer à Vacoas, ville centrale, située à 400 m d’altitude à 1 heure maximum des plages les plus éloignées, dans l’enceinte militaire de la Special Mobile Force (SMF). Il s’agit d’un petit caisson à air comprimé de marque DORIS (1983 ?). mis en service en mai 1988 avec l’aide d’un médecin français, pouvant traiter une personne allongée de taille < à 1,80 m avec un accompagnateur assis, disposant d’un sas de communication, de petits hublots de visualisation et d’un sas à médicaments. Il est situé hors d’une infrastructure hospitalière et ne prend en charge que les urgences type accident de plongée. A cette époque il n’y a aucun médecin hyperbare à Maurice.

 

1989 :

 

1991 :

 

1992 :

 

1994 :

 

1995 :

 

1996 :

 

1997 :

 

1998 :

 

1999 :

 

Au total, durant ces dix années la coopération Maurice-Réunion a bien fonctionné pour faire avancer la médecine de plongée à l’Ile Maurice.

 

Date de mise en ligne : 28/2/2001

 

ASSOCIATION REUNIONNAISE DE MEDECINE SUBAQUATIQUE ET HYPERBARE

Siège social : Groupe Hospitalier Sud Réunion, BP 350, 97448 Saint-Pierre cedex, Ile de la Réunion

http://www.aresub.org

 

retour en haut de la page

retour au sommaire de médecine hyperbare

retour au sommaire général (page accueil ARESUB)