ARESUB

SUSHI WORMS ?

Information qui traîne dans les messageries internet :

"Risque sanitaire de consommation de produits  contaminés :

Ceci est le cas réel d'un Japonais de la Préfecture de Gifu, qui  se plaignait constamment de maux de tête. Mr Shota  Fujiwara adore les sashimi et  les sushi au point de les consommer aussi vivants et frais que possible pour son insatiable appétit. Il a développé un mal de tête sévère au cours des 3 dernières années, et a mis cela sur le compte des migraines et de stress professionnel.  Ce fut seulement au moment où il commença à perdre des  facultés psychomotrices qu'il fit appel à la médecine.  Une radio et un scanner du cerveau révèlent peu  cependant. Mais suite à une inspection rapprochée du  cuir chevelu, le médecin nota de petits mouvements sous la peau. Ce fut suite à une anesthésie locale que le médecin découvrit la cause, quand de petits vers s'échappèrent.  On fit immédiatement appel à une chirurgie majeure, qui  révéla l'horrible étendue de l'infection. Voir les  images attachées, qu'on ne pensait possibles qu'au  cinéma.

Souvenez-vous que les vers et les oeufs, qui abondent dans  les poissons frais ou salés ne peuvent être détruits que  par la cuisson et la conservation entre 0°C et 4°C. Les  oeufs de ces parasites peuvent seulement être détruits par la cuisson, ou le froid aux températures indiquées, pendant une semaine au moins. Pensez-y à 2 fois la prochaine fois que vous verrez un plat cru, sinon vous pourriez avoir un mal de tête."

Un petit tour sur hoaxbuster.com nous rassure :

"Sushi worms
Type : Légende urbaine
Statut : Faux Faux
En circulation depuis :  Juin 2003

LÉGENDE URBAINE - Sushi or not sushi, telle est la question...

Depuis quelques temps, un message circule prétendant qu'un homme ayant mangé des sushis voit son cerveau à moitié dévoré par des asticots y ayant élu domicile.

Cette histoire à dormir debout ressemble trop à une légende urbaine pour être vraie et d'ailleurs, elle ne l'est pas.
 
En effet, même si des larves ingérées d'une manière ou d'une autre peuvent contaminer notre système digestif, voire même dans quelques cas infester certaines parties du cerveau, il est tout simplement parfaitement impensable qu'elles puissent se promener librement dans celui-ci. D'autre part, à ce jour, il ne nous a pas été possible de retrouver un quelconque cas d'hospitalisation relatant cette histoire (pourtant remarquable et donc forcément remarquée).
 
Les sites Urbanlegends et snopes.com, relatent eux aussi cette légende. D'après leurs recherches, il s'avèrerait que les photos en question seraient réelles et pourraient être celle d'une forme de cancer ayant attaqué le crâne du patient (sans pour autant donner d'explication plausible sur la présence d'asticots).
 
Quoi qu'il en soit, amateurs de cuisine japonaise, soyez rassurés il est absolument certain pour tout le monde que les sushis ne sont en aucun cas responsables des dégâts causés."

mis en ligne sur hoaxbuster.com : 25 juin 2003

ARESUB.ORG vous conseille de consulter souvent HOAXBUSTER.COM

date de mise en ligne : 9/7/2003


ASSOCIATION RÉUNIONNAISE DE MÉDECINE SUBAQUATIQUE ET HYPERBARE
Siège social : Groupe Hospitalier Sud Réunion, BP 350, 97448 Saint-Pierre cedex, Île de la Réunion

htpp://www.aresub.org

Retour en haut de la page
Retour au coin détente (de gaz)
Retour au sommaire de médecine subaquatique
Retour au sommaire de médecine hyperbare
Retour au sommaire général (page d'accueil ARESUB)