ARESUB

 

LIMITES D’UTILISATION DE LA THERMOLABILITE DE CERTAINS VENINS

 

            Le Docteur Latarjet (Service des Brûlés du Centre Hospitalier Saint-Joseph et Saint-Luc à Lyon) écrivait en 1996 à la revue Océans (numéro de juillet-août 1996) pour mettre en garde contre certaines pratiques :

            « Les températures dangereuses pour la peau sont connues avec une grande précision : à 50°C, il suffit d’un temps d’exposition de 8 minutes 30 secondes pour occasionner une brûlure du troisième degré, détruisant la peau sur toute son épaisseur. Le remède risque donc d’être pire que le mal et à l’origine d’accidents graves. »

 

date de mise en ligne : 10/3/2001

 

ASSOCIATION REUNIONNAISE DE MEDECINE SUBAQUATIQUE ET HYPERBARE

Siège social : Groupe Hospitalier Sud Réunion, BP 350, 97448 Saint-Pierre cedex, Ile de la Réunion

http://www.aresub.org

 

retour en haut de la page

retour au sommaire des dangers de la faune

retour au sommaire de médecine subaquatique

retour au sommaire général (page accueil ARESUB)